Retour

Introduction au Design Thinking

Design Thinking

Et si le concept de Design Thinking n’était pas si limpide pour tout le monde ? De nombreux articles évoquent le sujet sans pour autant être vraiment clairs sur sa définition.

Alors nous aussi, nous avons voulu aborder le sujet et donner notre propre description du design Thinking.

Origine du concept

Dans les années 1950 et 1960, Charles et Ray Eames ont conçu certains des meubles les plus élégants qui soient. Pour les Eames, le design ne consistait pas tant à façonner un objet qu'à résoudre un problème. Charles Eames a déclaré que le travail d'un designer ressemblait essentiellement à celui d'un bon hôte qui anticipe ce que son invité voudra.

«Lorsque Charles Eames a conçu sa chaise, il ne concevait pas une chaise, mais une façon de s'asseoir; c'est-à-dire qu'il ne concevait pas pour une fonction, mais concevait une fonction », a observé le designer italien Ettore Sottsass.

C’est ainsi que les Eames ont amorcé la notion de Design Thinking.

Cette notion a ensuite suivi sont chemin pour alimenter la de la technique du brainstorming. Cette dernière a été initiée par le publicitaire américain Alex Osborn pour sensibiliser le monde de l’entreprise à la pensée créative.

Suite à cela, le concept a continué d’évoluer jusqu’en 1992 : David Kelley et Tim Brown ont créé la société IDEO, qui est considérée comme la fondatrice du concept tel qu’on le connait aujourd’hui.

IDEO a notamment réalisé la conception de la première souris Apple et continue aujourd’hui à travailler sur la conception de produits innovants dans différents secteurs.

Les fondements et principes du Design Thinking

Même si le design thinking est un terrain d’expression assez vague, il possède des principes largement identifiés :

  • L’empathie

Se mettre à la place du consommateur et de comprendre ses besoins.

  • La définition

Synthèse et définition des problèmes repérés.

  • L’idéation

Générer des idées pour répondre aux problèmes.

  • Le prototypage

Expérimentation des différentes solutions grâce à la création de prototypes.

  • Le test

Tester le produit final.

L'approche "test and learn" est une façon d’analyser le résultat, il permet de construire progressivement une réponse à une problématique donnée grâce à des allers-retours (itérations) entre le premier concept testé et la solution finale.

En effet, le Design Thinking (ou « pensée design ») correspond à une méthodologie reposant sur l’intelligence collective qui place l’humain, ses usages et besoins au centre de la réflexion.

En d’autres termes, l’objectif est de comprendre les comportements des utilisateurs afin d’identifier des solutions pour leur proposer d’autres alternatives.

De ce fait, le design thinking prend une place de plus en plus importante dans les entreprises.

Certaines en sont même les précurseurs : Apple est bien entendu un exemple typique d’entreprise qui utilise en permanence le design thinking pour innover dans leur processus de développement produit.

Cette méthodologie est également bien connue dans l’univers de la startup, les plus grandes Licornes  telles que Airbnb et Uber l’ont utilisé pour leur développement, tout comme les incubateurs de startup qui forme ses collaborateurs à cette approche (le Schoolab par exemple)

Il n’est tout de même pas nécessaire d’être Apple ou Uber pour l’utiliser, le concept reste tout de même accessible à tous si vous avez conscience de certains fondamentaux.

« Le Design Thinking est une approche de l’innovation centrée sur l’humain. Elle s’inspire de la boîte à outils du designer pour intégrer les besoins, les possibilités technologiques et les objectifs d’affaires. » Tim Brown, IDEO

Piliers et fondamentaux

Le Design Thinking s’organise autour de trois piliers:

  • Une Philosophie : l’utilisateur et au coeur de la méthodologie de design thinking, il est l’élément central, il est donc pertinent d’avoir une grande capacité d’empathie.
  • Des Outils : Il correspond à vos compétences, un travail de groupe pluridisciplinaire permet une expertise complète sur le sujet, il faut mettre en place une logique de co-création et faire fonctionner l'intelligence collective.
  • Créer des Solutions : Ne pas rester sur ses acquis et travailler sa valeur de manière itérative pour que le résultat s’intègre dans un modèle économique durable. cette solution doit être:
  •              - Désirables (correspondant aux attentes des usagers);

                 - Faisables (fonctionnelles et réalisables compte tenu de l’état de la technique);

                 - Viables (qui s’intègrent dans un modèle économique durable).

Conclusion

Après avoir vécu l’air du marketing, nous sommes passés dans le siècle du designer, l’idée n’est plus de vendre un produit en créant un besoin, mais plutôt d’accompagner le consommateur sur la recherche de son réel besoin et de le résoudre.

Les entreprises de demain seront celles qui seront prêtes à s’adapter à leurs futurs dans un monde changeant et incertain.

C’est ce que veut le Design Thinking, une façon de transformer un problème en réflexions puis en solution.

Écrit par

Joana Evano

Responsable communication

Vous ne voulez rien louper de
nos inspirations et nouveaux articles ?

Inscrivez-vous à notre newsletter.

Nous développons l’expérience utilisateur idéale et sur mesure pour votre projet.

Plus d'articles de 40/60

Tout voir

Comment fait-on la user research chez 40/60 ?

Prototype ou MVP ? comment commencer mon app ?

10 astuces pour gagner du temps en tant que Ux Ui designer

Livre blanc - 10 bonnes pratiques à suivre pour réussir sa refonte web